L'Ange-Gardien - municipalité

"Action culturelle, silence on tourne" par Denis Marceau

Acier

L’Ange-Gardien, des racines à découvrir

L’actuelle municipalité de L’Ange-Gardien a été créée en 1980. Son territoire, surtout rural, est traversé en son centre par la rivière du Lièvre, ce chemin d’eau qui a longtemps servi de voie de pénétration pour tous ceux qui ont exploité les ressources de cet immense lieu d’appartenance qu’est la « Basse-Lièvre ».


De nombreux habitants de L’Ange-Gardien se réclament d’être descendants de ces pionniers qui ont marqué l’histoire de la Basse-Lièvre et façonné son terroir : il en va ainsi des premiers habitants de la vallée, ces « Algoumequins » de la Petite-Nation dont Champlain fait la connaissance en 1613; des commerçants de fourrures des 18e et 19e siècles; des bûcherons des 19e et 20e siècles; des défricheurs qui s’établissent en amont pour approvisionner les chantiers forestiers; ou des mineurs qui creusent les flancs de montagne pour en extraire du phosphate, du mica, du graphite ou du feldspath. Par leur travail et leurs sacrifices, ces êtres humains ont érigé
pour les générations futures ce « chez-nous » de solidarité qu’est devenu la Basse-Lièvre!

 

Action culturelle, silence on tourne, 2018, par Denis Marceau

Cette oeuvre se veut un hommage à l’histoire de L’Ange-Gardien, dans un scénario artistique, elle raconte
le parcours identitaire de la municipalité dans un simulacre de film documentaire. La sculpture représente
une grande vague précédée d’un tourbillon imitant l’effet d’eau et symbolisant la rivière du Lièvre. Grâce à sa conception en pellicule de film, on y voit en lecture séquentiellee l’évolution en images de la région. L’oeuvre est principalement conçue à partir de lames d’acier. La base, faite d’un monticule de pierres naturelles, rappelle le paysage montagneux et l’exploitation minière de L’Ange-Gardien.

 

Ayant résidé à L’Ange-Gardien pendant plus de 20 ans, Denis Marceau – concepteur visuel, artiste peintre et sculpteur – est titulaire d’un baccalauréat en Arts plastiques de l’Université du Québec à Hull (1982).

En voir plus