CHELSEA

"Le cercle des villégiateurs" par Marc Walter

Béton pigmenté et végétation

Chelsea et la villégiature aux abords de la rivière Gatineau

 

Véritable paradis pour les vacanciers, Chelsea est une destination prisée par les villégiateurs depuis les années 1890. Accessible par train jusqu’au début des années 1960, elle attire les résidents d’Ottawa qui souhaitent échapper à la chaleur et l’humidité de la ville. Au début des années 1900, on assiste à la construction de splendides villas sur les rives des lacs Meech, Mousseau et Kingsmere, notamment celles du premier ministre William Lyon Mackenzie King et de l’inventeur millionnaire Thomas « Carbide » Willson. La baignade est à l’honneur de même que la navigation de plaisance.

 

Des chalets sont également érigés sur les anciennes concessions forestières des collines et des rives de la Gatineau. Les propriétaires y vivent simplement, sans eau courante ni téléphone. Sur l’île Chelsea, une trentaine de résidences, autrefois habitées par les ouvriers de la scierie des Gilmore, accueillent des familles de vacanciers. Les villégiateurs se côtoient sur les courts de tennis et sur les terrains de boulingrin du centre communautaire.

 

À partir de 1926, la construction de trois barrages sur la rivière Gatineau entraîne l’inondation d’une partie des îles et des berges. Cela change la donne pour bien des villégiateurs qui devront déplacer leur chalet vers l’intérieur des terres. Toutefois, les billes de bois descendant la Gatineau vont demeurer dans le paysage des villégiateurs jusqu’en 1993, année qui marque la fin du flottage du bois sur la rivière.

 

Le cercle des villégiateurs, 2017, par Marc Walter

 

Cette œuvre souligne l’importance de la villégiature dans l’histoire de Chelsea et vous invite à vous imprégner de ce passé, voire à l’habiter. Les maisonnettes disséminées sur un parterre végétal rappellent cette construction vernaculaire qu’est le chalet, le souvenir de l’île Chelsea aujourd’hui partiellement submergée ainsi que l’importance des lacs et de l’eau dans les loisirs des villégiateurs.

 

Marc Walter est un artiste franco-canadien établi en Outaouais et réputé pour ses œuvres de land art. Par son intervention sur un site, il invite le spectateur à poser un regard renouvelé sur son environnement. L’artiste espère susciter un dialogue tant social que personnel entre l’œuvre et le visiteur. Marc Walter a réalisé de nombreuses installations au Canada et à l’étranger, favorisant la création de sculptures monumentales collectives. 

 

marcwalter.ca